Parcourir les catégories :

lectures

lectures

Rue des Boutiques Obscures, Patrick Modiano

8 janvier 2016

IMG_20160108_090506-01

Lorsque j’ai découvert l’univers rafraîchissant de Galéa, j’ai aperçu de loin en loin une espèce nouvelle dont je n’avais aucune connaissance : les Modianettes. J’ai souri avec circonspection.

Lorsque Patrick Modiano a reçu le prix Nobel de littérature, je me suis fait la réflexion qu’il était flatteur qu’un Français l’obtienne de nouveau, après tant d’années. J’ai commencé à regarder sa bibliographie.

Lorsque je me suis rendue compte que l’enthousiasme pour Modiano ne faiblissait pas un an plus tard, j’ai décidé de me lancer.

Galéa m’a dit que Rue des Boutiques obscures était son favori. J’ai aimé la couverture, alors le voici !

Voir l’article

challenges lectures

Ma liste de lecture pour 2016

3 janvier 2016

J’espère que vous avez passé de merveilleux moments pour les fêtes et je vous souhaite à tous une fantastique année 2016, meilleure en tous points que 2015 ! Des livres, des amis, du thé, quelques voyages et un soupçon de magie devraient faire l’affaire, qu’en dites-vous ? 🙂

Même si j’ai abandonné quasiment tous les challenges depuis quelque temps (c’est bien sûr sans compter la délicieuse folie british orchestrée désormais par Plaisirs à cultiver), j’avais envie cette année de pimenter un peu mon choix de lectures. Finalement, à quelques exceptions près, je reste très classique dans mes choix de livres : une couverture sublime, un nom victorien, un russe ou l’une de mes 3 W (Wharton, Woolf, Sackville-West) suffisent à me faire craquer. Autant dire que je ne m’aventure que rarement en dehors des sentiers battus. Et pourtant, je dois à ces hors-pistes la belle découverte de Pierre Lemaître (moi, lire un Goncourt, jamais !), de Nathalie Azoulai (merci Delphine !) ou encore J. Courtney Sullivan (dont je n’ai apparemment pas lu le meilleur, en plus !). Voir l’article

lectures

13 novembre / 13 décembre : Paris est une fête

13 décembre 2015

— Il faut vivre le présent et ne pas en perdre une minute.

— Nous observons en ce moment l’eau qui heurte le pilier du pont. Regarde ce qu’on peut voir, là d’où vient le fleuve.

Nous regardâmes, et tout était là : notre fleuve et notre ville, et l’île de notre ville.

— Nous avons trop de chance, dit-elle.

Un mois déjà, et nos vies ont presque repris leur cours normal. Presque… car au fond de nos cœurs reste un vide immense. Certains le comblent par la colère ou par la peur, j’aimerais pouvoir le combler par les attentions que nous avons les uns envers les autres en cette période si particulière avant Noël.

Vous avez été nombreux à répondre à mon appel pour une lecture commune du roman d’Hemingway, Paris est une fête. En quelques jours, ce roman est devenu pour beaucoup le symbole de ce que notre capitale peut offrir de meilleur, une vitalité, une jeunesse et un art de vivre inimitables. Bien sûr, il s’agit d’une autre époque, celle où Hemingway vivait assez misérablement avec sa femme dans un petit appartement sous les toits tout en faisant l’apprentissage de l’écriture, mais c’était un Paris profondément vivant et une émulation littéraire et intellectuelle permanente. Ce n’est pas un livre facile, ce n’est pas une description de fêtes à la Fitzgerald, c’est sans doute pour cela que ce livre peut aussi nous faire réfléchir à ce qu’est devenu Paris aujourd’hui.

Paris est une fête, Ernest Hemingway

Voir l’article

lectures

Que lire en novembre ?

7 novembre 2015

Ah le mois de novembre… nos villes envahies de décorations de Noël alors que les arbres déploient encore leurs couleurs flamboyantes, nos boissons chaudes sous un plaid réconfortant, nos comédies romantiques fétiches comme autant de petites madeleines qui nous explosent en bouche, nos pulls et écharpes préférés ressortis avec joie des armoires sur une balade folk un peu nostalgique… Novembre, ça devrait être tout ça à la fois ! Alors que faire quand il fait encore 20° dehors et qu’on n’arrive pas à avaler deux gorgées du nouveau chocolat chaud aux amandes de Starbucks parce qu’il fait trop chaud ? On lit des romans d’automne, des romans qui vous emportent dans le passé ou vous enveloppent dans leur mélancolie, des romans de cape et d’épée qui vous font évader !

Voici une petite sélection de romans adorés de ma bibliothèque et qui me semblent bien adaptés à cette saison, certains déjà chroniqués sur le blog, mais surtout bien d’autres dont je n’ai pas parlé ici mais qui le méritent. J’y ajouterai quelques nouveautés parues ces jours-ci et qui me font très envie. En espérant que vous y trouverez de jolies idées de nouvelles lectures !

Lectures de novembre Voir l’article

lectures

Et rien d’autre, James Salter

3 novembre 2015

Philip Bowman a combattu dans la marine sur les côtes japonaises pendant la Guerre. Quand il rentre à New York, il cherche quelque temps du travail et devient éditeur dans une grande maison d’édition. Philip Bowman est un fils, un mari, un amant. Il est jouisseur, séducteur, amoureux de l’amour, à la poursuite d’une vie qui tantôt lui échappe, tantôt semble être maîtrisée. Il se marie jeune, divorce tout aussi jeune, et continue de s’émerveiller devant le déhanché d’un dos ou le satiné d’une peau. Les femmes, ses femmes, se succèdent dans sa vie : Vivian, riche héritière du Sud façonnée par son père, l’impressionnant George Amussen, Ernid, la maîtresse anglaise pleine de sensualité, Christine avec qui il partage enfin une vie de couple, enfin Anna, la compagne de l’âge mûr. Dans les années 50, pas facile d’être divorcé, pourtant jamais cette situation ne l’entrave. Dans son milieu intellectuel, il s’épanouit. A lui les dîners mondains, les foires du livre de Londres et Francfort, les triangles amoureux avec les agents et les auteurs, les réussites et les déceptions. La vie new yorkaise fait peu à peu place au réconfort des maisons de la côte, avec leurs feux de cheminée et leur brouillard à l’aube. Autour de lui gravitent ces figures de chair et d’os dont les vies sont esquissées à grand traits : parents, amis, collègues, auteurs. Toutes ces personnes qui sembleront être toujours là pour vous (comment assister à la mort de sa mère ?). Tous ces gens qu’on croise à un moment de notre vie et qui s’effacent dans le tourbillon de l’existence. Voir l’article

lectures

Jude l’obscur, Thomas Hardy

25 octobre 2015

Jude l'obscur, Thomas Hardy

Jude l’obscur est le dernier roman qu’écrivit Thomas Hardy. Il met en scène quatre personnages dont les destins vont s’entrecroiser de manière tragique. Jude, orphelin, est un petit garçon aux joues pâles et aux idées sérieuses élevé par une tante peu amène dans le village de Marygreen. Très sensible à la nature qui l’entoure, profondément bon, enfant appliqué aux leçons de son maître d’école, Mr Phillotson, il découvre un jour les brumes de la ville universitaire de Christminster. Ébloui et émerveillé, il décide de s’instruire seul jusqu’à sa majorité pour pouvoir rejoindre les étudiants des collèges. Avec acharnement, le voilà qui tente d’apprendre le grec et le latin, lit les Pères de l’Eglise et les textes des Anciens. Mais Jude est faible dans sa chair et lorsqu’il découvre les délices d’un sentiment naissant avec la belle et vive Arabella, il laisse de côté ses études… Il ne connaît alors pas encore sa jeune cousine Sue Bridehead. Voir l’article

lectures

Tea time tag

7 octobre 2015

J’ai découvert ce tag chez Bianca (qui l’avait elle-même repris chez Booky Mary) et, en grande buveuse de thé, j’ai décidé de le reprendre ! Cela faisait longtemps que je n’en avais pas fait et celui-ci m’a inspiré :).

English breakfast tea – Un livre que tout le monde t’as recommandé et que tu as donc fini par lire… La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker. Je viens de le finir et je comprends pourquoi tant de gens l’ont aimé !

Earl Grey – Un livre sombre qui t’as laissé une forte impression même après l’avoir terminé… Sans hésiter Les Hauts de Hurlevent. Ce roman m’a hanté quelques jours et j’en ai gardé un sentiment de profond malaise : que se passait-il dans la tête d’Emily Brontë pour inventer une histoire aussi malsaine ? Voir l’article