lectures

Histoires de couvertures : Jane Austen

4 octobre 2011

J’inaugure aujourd’hui une rubrique sur les couvertures ! Pourquoi ? Parce qu’une grande partie de mon plaisir de lecture vient des couvertures, de la liberté de flâner dans les rayons d’une librairie en effleurant des doigts tous ces livres qui n’attendent que d’être ouverts, lus, dévorés, cachés derrière de sages illustrations… Parce que je suis capable d’acheter un livre sans jamais en avoir entendu parler, et sans même lire la quatrième, juste à cause de la beauté de sa couverture…

Alors, pour démarrer cette rubrique, voici une petite histoire des différentes couvertures des éditions de Jane Austen, l’une de mes auteurs fétiches !

Les éditions les plus connues sont sans doute celles des éditions 10-18. Elles sont illustrées par des tableaux du peintre et écrivain britannique Dante Gabriel Rossetti (1828-1882). Très inspiré par le Moyen-Âge et la Renaissance, il participa à la création du mouvement pré-raphaélite. Autant vous dire que tout de suite que je n’aime pas du tout ces couvertures. Les peintures de Rossetti sont intéressantes, mais ne correspondent pas du tout pour moi ni au style de Jane Austen ni à l’époque à laquelle se passent les livres. Et exception faite de Mansfield Park, les portraits ne reflètent pas l’idée que je me fais des personnages, ni de leur caractère (par exemple la jeune fille rousse de Raison et sentiments pourrait être Marianne, mais son visage n’est pas assez expressif ! quant à Emma ? ).

Mansfield Park, Jane Austen Persuasion, Jane Austen Orgueil et préjugés, Jane Austen Raison et sentiments, Jane Austen Northanger Abbey, Jane Austen Emma, Jane Austen

Mention spéciale cependant pour une édition cartonnée d’Orgueil et Préjugés, qui est malheureusement épuisée, mais que je trouve magnifique ! A la fois sobre et élégante, elle caractérise très bien à mon avis la modernité de Jane Austen.

Orgueil et préjugés, Jane Austen

Deuxième série aux éditions Archipoche. Les tableaux représentent encore des portraits de jeunes filles, très féminines et assez romantiques. Mais là aussi, les anachronismes sont importants. Tous sont des portraitistes de la fin du XIXe siècle, voire du XXe. Dans l’ordre : Marcus Stone, peintre anglais (1840-1921), Albert Lynch, peintre péruvien (1851-1912), Sir Frank Dicksee, peintre et illustrateur anglais (1853-1928), Thomas Kennington, peintre anglais (1856-1916), Philip de Laszlo, peintre anglais (1869-1937), Abbey Altson, peintre anglais (1864-1949). J’ai malgré tout un petit faible pour le premier, car cette jeune fille si timide et sage représenterait assez bien Catherine Morland 😉

9782352870173 9782352870227 9782352871224 9782352871682 9782352872115 9782352872252

Troisième série : les nouvelles traductions publiées récemment chez Folio. Le premier, Two strings to her bow, est une peinture de genre « victorien » de John Pettie, peintre écossais (1839-1893), représentant une jeune femme qui s’amuse de la rivalité entre ses deux compagnons. L’œuvre date de 1882, mais les tenues sont celles du début du XIXe. Dommage cependant que la scène ne représente pas Raison et sentiments : aucune des deux soeurs Dashwood n’a deux prétendants en même temps ! Le deuxième est de Marcus Stone (déjà vu pour les Archipoche), intitulé A prior attachement (1882).  Les visages tristes et presque mélancoliques des deux personnages me dérangent…  Le dernier, Portrait d’une jeune femme, daté de 1802, de Joseph Parlinck, peintre belge (1781-1839) pourrait bien convenir à Anne Elliott, mais je le trouve un peu austère !

A35922 A33866 A33756   A45247 FC_Austen-persuasion.indd

La suite, bientôt….! Et vous, quelles couvertures préférez-vous ??

Je vous recommande :

8 commentaires

  • Répondre metaphore 6 octobre 2011 at 9 h 22 min

    Comme toi, celle épuisée d’orgueil et préjugé! Elle est magnifique.
    Moi aussi je regarde avec intérêt la couverture, quelques fois je regrette une ancienne édition rien que pour cela, je la trouvais plus en rapport avec le thème du livre, ou plus belle. Et là heureusement qu’il y a les bouquinistes!
    A bientôt
    PS: Ta bannière est splendide, quelles couleurs!! J’adore!

  • Répondre Eliza 6 octobre 2011 at 10 h 41 min

    Oui, les anciennes éditions sont souvent plus jolies, mais ça fait une éternité que je n’ai pas été chez un bouquiniste… Il faudrait que j’en trouve un à côté de chez moi !!
    J’ai moi aussi craqué sur cette bannière, proposée par WordPress depuis la dernière version. Elle est trop belle 🙂

  • Répondre Titine 7 octobre 2011 at 7 h 44 min

    Je suis assez d’accord avec toi sur les différentes couvertures. En Angleterre, ils ont sorti des couvertures vintage qui sont beaucoup plus jolies que les nôtres.

    • Répondre Eliza 7 octobre 2011 at 10 h 56 min

      Justement je voulais regarder, il y en certaines avec des motifs que je trouve très jolies.

  • Répondre Theoma 26 octobre 2011 at 16 h 38 min

    je suis entièrement d’accord avec toi ! Je n’ai jamais compris pourquoi on avait choisi Rossetti pour illustrer les héroïnes d’Austen ! Ont-ils lu les oeuvres avant ?? Je vois que tu as fait également le quiz Eleonor ! Je suis ta soeur, Marianne 😉

    • Répondre Eliza 26 octobre 2011 at 17 h 29 min

      Contente de voir que je ne suis pas la seule à être embêtée par ces couvertures !! 😉 De toute façon, je ne recommande vraiment pas ces éditions, les traductions sont souvent celles du XIXe, adaptées, retouchées, réécrites… pas du vrai Jane !!

  • Répondre La Palatine 10 mars 2012 at 13 h 19 min

    J’aime beaucoup cet article, tu récapitules vraiment bien ces couvertures! Pour ma part, je suis déçue de quasiment toutes les couvertures des éditions françaises…Les couvertures anglaises sont bien plus jolies (et pas que pour Jane Austen mais pour beaucoup d’autres romans!! les couvertures anglaises sont plus belles en général) Je ne comprends pas pourquoi c’est si compliqué de trouver une belle image à mettre en couverture? A la limite l’image d’une des adaptations? Même si j’aime beaucoup Rossetti, je trouve que ses tableaux ne correspondent absolument pas aux personnages austeniens…
    PS: ton blog est vraiment très beau! 🙂

    • Répondre Eliza 11 mars 2012 at 9 h 02 min

      Je suis moi aussi déçue des couvertures françaises que je trouve trop éloignées des thèmes de Jane Austen (une étude de moeurs pleine d’ironie et de mordant) – surtout les Rossetti, qui désormais sont remplacées chez 10-18. Les couvertures anglaises sont beaucoup plus belles, ça devait être la suite de mon article, je vais peut-être m’y remettre 😉

    Laissez-moi un commentaire !