lectures

Intrigue à Versailles, Adrien Goetz

5 novembre 2012

Présentation :

Revoici Pénélope, la jeune conservatrice du patrimoine, toujours amoureuse de Wandrille, journaliste dandy et rieur. Après avoir résolu l’énigme de la tapisserie de Bayeux dans Intrigue à l’anglaise, elle est nommée au château de Versailles. Dès son arrivée, elle découvre un cadavre, un Chinois et un meuble en trop. C’est effrayant, c’est étrange, c’est beaucoup. Dans ce temple de la perfection et de la majesté vont s’affronter les bourrasques de la mafia chinoise et d’une société secrète qui se perpétue depuis le XVIIe siècle. Des salons aux arrière-cabinets du château, des bosquets du parc aux hôtels particuliers de la ville, Pénélope, bondissante et perspicace, va percer les mystères de Versailles.

Ce que j’en dis :

Pénélope arrive un matin à Versailles prendre son nouveau poste de conservatrice en charge des tissus lorsqu’on découvre le cadavre d’une jeune femme dans le bassin de Latone, étrangement mutilé. Au même moment, un meuble inconnu fait son apparition dans les appartements de Marie-Antoinette et se met à transpirer du sang… Personne ne sait comment il est arrivé là : pour les conservateurs, c’est presque un mystère plus excitant que le meurtre de Latone. Aidée de son ami Wandrille, jeune dandy oisif, Pénélope s’embarque dans une enquête pleine de rebondissements, d’aristocrates nostalgiques, de ministres comploteurs, de mécènes chinois et de rituels anciens pratiqués dans les forêts autour de Versailles. L’ombre du jansénisme plane (encore ! voir Le Marquis des éperviers) sur tout ce roman : on y raconte l’histoire des convulsionnaires de Saint-Médard et du diacre Pâris, dont les pratiques étranges et violentes furent interdites à la fin du XVIIIe siècle. A partir de cette date, les familles restées fidèles au jansénisme rentrèrent en clandestinité et une sorte de société secrète perdura jusqu’à nos jours, ne renonçant pas à l’idée de faire de Versailles le temple janséniste ultime.

Beaucoup de choses m’ont gênées dans ce roman : l’absence de vraisemblance (par exemple Wandrille passant tout naturellement ses journées au château avec Pénélope et ses collègues…), le style haché qui donne un rythme effréné sans aucune pause, le manque de sentiments, les références trop nombreuses à ce que j’appellerai des « signes extérieurs de richesse » du gratin versaillais et des explications historiques parfois sibyllines… bref ! Tous ces éléments m’ont rendu les deux héros presque antipathiques et les personnages secondaires ennuyeux. Je n’avais qu’une hâte : terminer ce roman pour en finir avec cette histoire de fous. Finalement, ce qui m’a sauvé, c’est Versailles : les mystères entourant ce château – et la ville – sont passionnants et c’est lui le vrai personnage de ce roman. Que ce soit à la lueur d’une chandelle dans les corridors interdits au public (forcément), la nuit tombée dans le potager ou encore dans les chapelles sombres de la cathédrale Saint-Louis, c’est encore là qu’Adrien Goetz est le meilleur.

Ce que j’en fais :

Voilà une série qui me faisait de l’oeil depuis un certain temps. C’est pourquoi ma déception est d’autant plus grande ! Je ne pense pas avoir particulièrement raté d’éléments en n’ayant pas lu l’histoire précédente : il y a très peu d’allusions, ça peut tout à fait se lire indépendamment. Mais je n’ai pas du tout eu d’empathie pour les personnages, tant Pénélope que Wandrille, qui tous deux bondissant d’un bout à l’autre du roman m’ont complètement épuisée !

Ils en parlent aussi :

  • Mango : « une succession de surprises et d’enchantements. C’est irracontable. Il se passe trop de choses ! »
  • Soukee : « je me suis presque ennuyée avec cette lecture, m’attendant peut-être à une intrigue plus riche en descriptions, avec une ambiance particulière… »
  • d’autres avis sur Babelio et Goodreads

Je vous recommande :

Pas de commentaires

  • Répondre frenchbooklover 5 novembre 2012 at 20 h 45 min

    J’avais essayé le précédent volet: Intrigue à l’anglaise et je n’avais pu aller jusqu’au bout. Je m’ennuyais.
    Ce que tu dis du second tome ne me donne pas envie de retenter l’expérience avec un autre volume.
    J’espère que ta prochaine lecture te plaira plus.

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 7 h 06 min

      Tu me rassures, parce que j’ai lu beaucoup d’avis enthousiastes sur ce livre et que j’avais l’impression d’être un peu la grincheuse sur ce coup-là 😉 Mais j’ai continué avec Vita Sackville-West et elle ne me déçoit jamais !!

  • Répondre frenchbooklover 6 novembre 2012 at 8 h 38 min

    J’ai vu que tu aimais bien Vita Sackville-West. Je n’ai jamais lu cette auteure. Tu me conseillerais de commencer par laquelle de ses oeuvres?

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 9 h 00 min

      J’ai commencé par « Toute passion abolie » et c’était très bien comme introduction à cette auteure ! Je te le recommande chaudement 🙂

  • Répondre Syl. 6 novembre 2012 at 9 h 08 min

    C’est dommage ! J’ai noté cette série vue chez Eiluned. Je ne sais plus quoi en penser maintenant. On verra pour plus tard.

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 16 h 31 min

      Les avis sont très différents…

  • Répondre Bianca 6 novembre 2012 at 9 h 30 min

    je viens de lire Intrigue à l’anglaise qui m’a déçu aussi, je rejoins ton avis sur les invraisemblances et sur l’absence de réelle intrigue policière

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 19 h 24 min

      Oui, les invraisemblances, c’est ce qui me l’a le plus agacée !! Et l’intrigue policière existe mais elle est tellement tirée par les cheveux que j’ai décroché…

  • Répondre maggie 6 novembre 2012 at 9 h 43 min

    Moi aussi j’ai été déçue : je pensais aimer à cause du monde l’art mais finalement l’humour appuyé m’a empêché de finir le livre… Pas eu le courage

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 19 h 25 min

      Je me suis un peu forcée, pour connaître le terminer !

  • Répondre les Livres de George 6 novembre 2012 at 10 h 54 min

    Ahhhhh crotte alors moi qui espère tant de cette série en attente dans ma PAL ! Zut, j’espère que j’accrocherai un peu plus !

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 19 h 46 min

      Je te le souhaite vraiment, ce n’est vraiment pas agréable, un livre auquel on ne s’attache pas !

  • Répondre Miss Léo 6 novembre 2012 at 11 h 15 min

    Deux billets négatifs sur cette série dans la même semaine (l’autre chez Maggie)… Ca fait beaucoup ! Je vais peut-être attendre un peu avant de sortir Intrigue à l’anglaise de ma PAL.

    • Répondre Eliza 6 novembre 2012 at 19 h 46 min

      Si tu regardes l’avis de Mango ou d’autres, certains ont beaucoup aimé, alors, à toi de voir !

  • Répondre Yspaddaden 6 novembre 2012 at 16 h 59 min

    Dommage. Je pensais cette série plus légère que ça, en raison de l’héroïne en particulier.

  • Répondre Marie 6 novembre 2012 at 23 h 04 min

    Effectivement, ton avis n’est pas engageant… Je verrai bien, de toute façon ce n’est pas dans mes priorités du moment.
    C’est marrant comme ce monsieur peut être passionnant à écouter et ennuyeux à lire.

  • Répondre alexmotamots 7 novembre 2012 at 8 h 34 min

    C’est vrai que des personnages qui bondissent, ça fatigue….

  • Laissez-moi un commentaire !