lectures

La page blanche, Pénélope Bagieu & Boulet

25 janvier 2012

la page blanche bd pénélope bagieuPrésentation :

Paris. Un banc. Une jeune fille sur le banc.

Rien d’étrange en apparence… Si ce n’est que la jeune fille a tout oublié d’elle-même. Qui est-elle ? Où vit-elle ? Qui sont ses amis ? Autant de questions aux réponses évidentes pour tous. Mais qui sont devenus des voiles opaques qu’elle va tenter de soulever un à un. Son objectif : redécouvrir qui elle était. Son espoir : découvrir en elle-même une jolie personne. Une fifille qu’il fera bon connaître… Peut-on recommencer sa vie à zéro ? Comment notre personnalité est-elle façonnée ? Voici les questions que se posent Boulet et Pénélope Bagieu, deux regards à la fois affutés et humoristiques, profondément plantés dans le présent, au service d’une enquête drôlement existentielle, où chacun d’entre nous pourrait endosser le costume d’un personnage.

Ce que j’en dis :

Préambule : en bonne parisienne, je suis une fan inconditionnelle de Pénélope Bagieu. Je lis son blog depuis des années (quels bons souvenirs que d’arriver au bureau un sourire aux lèvres en se demandant : « Que nous a concocté Pénélope aujourd’hui ? ») et j’achète les yeux fermés toutes ses BD, parce qu’elles sont forcément excellentes certes, mais aussi parce que je trouve important de soutenir par mes achats, modeste contribution, une fille bourrée de talents. Donc, l’histoire maintenant…

Eloïse ne sait pas qu’elle s’appelle Eloïse. Elle ne sait pas si la fille qui lui propose un verre ce soir est sa meilleure amie ou juste une connaissance, elle ne reconnaît pas l’endroit où elle travaille et encore moins son ex. Et ses parents… ? Alors, elle cherche, explore son téléphone, son ordinateur, son appartement, son courrier, décortique et analyse pour retrouver la mémoire ou au moins son identité. Divisée en chapitres ayant tous pour thème un aspect de sa vie ou de sa personnalité qu’Eloïse cherche à découvrir, cette bande dessinée est une petite merveille. A partir de ce point de départ tragique quand même de l’amnésie, le scénario laisse la place à de nombreuses pointes d’humour et de tendresse, parfaitement illustrées par Pénélope. Ma scène favorite sera sans aucun doute celle où Eloïse s’apprête à ouvrir « pour la première fois » la porte de son appartement et fait les plus folles hypothèses sur ce qu’elle va trouver derrière la porte. Il y a aussi des liens très forts entre l’histoire et la façon dont c’est illustré. Par exemple, lorsqu’Eloïse se retrouve au milieu d’une pièce qu’elle ne connaît pas avec plein de gens qu’elle ne connaît pas, on voit son œil s’attacher à des détails pour essayer de saisir le sens de ce qu’elle voit. Une belle histoire, pleine d’émotion et d’inattendus.

Ce que j’en fais :

La collaboration de ces deux-là donne donc un très bon résultat. J’ai vraiment préféré cette BD à à la trilogie de Joséphine, certes aussi drôle mais plus légère.

Ils en parlent aussi :

Je vous recommande :

6 commentaires

  • Répondre Alice 26 janvier 2012 at 9 h 13 min

    J’ai aussi lu son blog pendant des années, j’étais blogueuse mode à l’époque et puis il y a eu toute le tapage autour des blogueuses, les coups bas et la mauvaise ambiance s’est installée et j’ai abandonné mon blog. C’est à cette époque que ces livres sont sortis et j’avoue tout, je les ai boudé, dégoûtée que j’étais de ce monde-là! Il est peut-être teps maintenant d’y revenir 🙂

    • Répondre Eliza 26 janvier 2012 at 18 h 37 min

      Oh oui, cela vaut vraiment le coup, je te le conseille vivement !!

  • Répondre Titine 26 janvier 2012 at 14 h 52 min

    Comme toi, je suis Pénélope depuis le début et j’ai tous ses albums.Mais j’ai été un peu déçue par « Cadavres exquis » alors je ne me suis pas précipitée sur celui-là, à tort j’ai l’impression !

    • Répondre Eliza 26 janvier 2012 at 18 h 39 min

      J’avais été désarçonnée par la fin de Cadavre exquis, mais celui-ci est vraiment bien sur le scénario. Il est peu plus lent, il faut le déguster par petites bouchées !

  • Répondre Matilda 9 juillet 2012 at 20 h 55 min

    J’ai bien aimé, mais été frustrée par la fin. Certes elle colle très bien au reste de l’histoire et ne manque pas de « sagesse », mais j’aurais aimé en lire plus.

  • Répondre grigrigredin 18 avril 2013 at 16 h 52 min

    Habituellement je n’aime pas tellement ce que fait Pénélope Bagieu (je préfère Nine Antico. cf. mes billets sur mon propre blog : http://grigrigredin.wordpress.com/). Mais j’ai lu « La page blanche » et j’ai en fait passé un bon moment. Je me suis même surprise à stresser pour la protagoniste quand elle retourne au travail sans savoir ce qu’elle a à y faire !
    Et bravo pour la présentation de ton blog, j’aime beaucoup !

  • Laissez-moi un commentaire !