lectures

Le Journal du colonel Brandon, Amanda Grange

18 mars 2013

Le journal du colonel Brandon, Amanda GangePrésentation :

« Je ne parvenais pas à détacher mes yeux de son visage. L’émotion qu’on y lisait était tour à tour ombre et lumière ; tristesse et regret ; alors la pièce disparut : je ne vis plus que Marianne jusqu’à la fin de la chanson. »
James Brandon nous livre son désespoir : la femme qu’il aime, Eliza, est contrainte d’épouser son frère. Il s’engage alors dans l’armée et s’exile aux Indes pendant de longues années.
De retour en Angleterre, il recueille la fille d’Eliza, devenue orpheline, et tombe sous le charme de l’impétueuse Miss Marianne Dashwood. Mais cette dernière lui préfère le beau Willoughby qui a déjà, par le passé, causé du tort au colonel Brandon.

Ce que j’en dis :

Parmi tous les héros des romans de Jane Austen, le colonel Brandon est certainement celui qui conserve le plus sa part de mystère. Déjà âgé lorsqu’il rencontre les demoiselles Dashwood, on apprend d’abord ses mésaventures passées grâce aux confidences de Mme Jenkins. Très amoureux d’une jeune fille dont on l’a éloigné, il est parti aux Indes, puis à son retour a retrouvé la trace de la jeune femme, abandonnée avec un bébé. Lorsque sa mère meurt, il devient le tuteur de l’enfant. Avec ce Journal, l’auteur remonte à la jeunesse de James Brandon et nous fait vivre de son point de vue tous ces événements.

On découvre un jeune homme enthousiaste et plein de vie, dont les sentiments s’accordent parfaitement avec ceux de la jeune Eliza, pupille de son père. Mais comme tout cadet de famille à cette époque, Brandon est contraint d’accepter les décisions de son père au profit de son aîné. Lorsqu’il apprend que c’est son frère, débauché et dépensier, qui doit épouser Eliza pour sa fortune, il est fou de désespoir. Finalement le mariage a lieu sans qu’il ait pu l’empêcher, il décide donc de s’enrôler dans l’armée et part aux Indes. Jamais il n’oubliera Eliza. Malgré la simplicité de la traduction, des expressions parfois trop modernes et la naïveté du jeune Brandon, on se laisse facilement emporter dans cette histoire. Et sous nos yeux se façonne progressivement le caractère du colonel tel qu’on le retrouve ensuite dans la société de sir John Middleton : un peu réservé, voire taciturne, mais serviable et généreux sans réserve envers ses amis. Ce n’est pas sans émotion qu’on voit à travers ses yeux le rapprochement de Miss Marianne avec Willoughby, et la peine que cela lui cause. Le colonel Brandon est définitivement un vrai romantique.

Ce que j’en fais :

Le journal de Mr Darcy, Amanda GrangeCe récit est le deuxième de la série des Journaux d’Amanda Grange après le Journal de Mr Darcy. Si j’avais été gênée par la forme du journal intime pour un caractère comme Darcy, peu enclin à dévoiler ses sentiments et qui plus est, par écrit, cela n’a pas du tout été le cas pour le colonel Brandon. L’ensemble fut vraiment plaisant à lire, certainement car il y avait plus de choses à dire sur le colonel en dehors de l’espace du roman de Jane Austen, ce qui laisse une liberté plus grande d’imagination à la fois à l’auteur et au lecteur. J’ai aimé retrouver la douceur et le dévouement de ce héros, l’un de mes favoris parmi tous les caractères masculins créés par Jane Austen.

Mille mercis à Alice, de Jane is my Wonderland, grâce à qui je l’ai reçu :).

Ce que j’ai écouté :

Rien de plus adapté que la bande originale de l’adaptation de Raison et Sentiments par Ang Lee (1995), composée par Patrick Doyle (Harry Potter et la Coupe de feu, Rebelle).

David Morissey, colonel Brandon, Sense and Sensibility

Pourtant, en lisant le livre, j’avais naturellement à l’esprit l’excellent David Morissey, qui interprète le colonel dans la mini-série de la BBC (2008). La musique de cette superbe adaptation n’existe malheureusement pas en cd, mais j’ai quand même trouvé une interprétation sur Spotify.

Ils en parlent aussi :

  • Céline : « Le moins que je puisse dire, c’est que Le journal du colonel Brandon a été à la hauteur de mes espérances. »
  • Fanny : « Une bonne lecture détente dans l’ensemble même si je m’imaginais un Colonel Brandon un peu plus combatif. »
  • Shopgirl : « Amanda Grange nous offre la possibilité de revivre les grandes étapes de leur histoire et de savourer pleinement, la joyeuse résolution de leur amour. »

Je vous recommande :

18 commentaires

  • Répondre leslivresdeceline 18 mars 2013 at 22 h 18 min

    J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce journal ; le colonel Brandon est sans hésitation l’un des héros de Jane Austen que je préfère. J’ai beaucoup aimé le découvrir en dehors de Raison et Sentiments, dans ses jeunes années.
    Et merci de m’avoir en lien 🙂

  • Répondre alexmotamots 19 mars 2013 at 11 h 36 min

    Celui-ci me tenterai plus que le journal de Darcy. Elle en a écrit d’autres dans le même ton ?

    • Répondre Eliza 19 mars 2013 at 11 h 48 min

      Je crois que tu as l’embarras du choix 😉 Elle a fait Knightley, Tilney, Bertram, le capitaine Wentworth et Wickham !

  • Répondre jelydragon 19 mars 2013 at 11 h 40 min

    Il est dans ma PAL et j’ai trop hâte de le lire !!!

  • Répondre Emily 19 mars 2013 at 17 h 42 min

    J’ai hâte de lire ce journal…et pourtant le colonel Brandon ne fait pas partie de mes favoris !
    Je le trouve très romantique mais j’ai toujours eu du mal à croire à son rapprochement avec Marianne quand celle-ci est abandonnée par Willougby.
    Peut-être, ce livre me le fera aimer un peu plus ! 😉

    • Répondre Eliza 21 mars 2013 at 7 h 41 min

      Tu as du mal à croire aux sentiments de Marianne ou à ceux du colonel ?

  • Répondre Matilda - Caprices 20 mars 2013 at 15 h 55 min

    Si les autres journaux de l’auteure ne me tente pas forcément parce que je n’avais pas été super convaincu que Darcy en aurait tenu un, ton billet me donne envie de lire celui de Brandon, mais en anglais pour éviter les trucs de la traduction.

    • Répondre Eliza 21 mars 2013 at 7 h 40 min

      Tout à fait d’accord avec toi sur la forme journal, et c’est vrai que ça ne m’a pas du tout choqué avec ce personnage-là ! J’attends ton avis 🙂

  • Répondre titine75 21 mars 2013 at 8 h 22 min

    Je n’ai pas l’habitude de lire des austeneries mais c’est vrai que le personnage du colonel Brandon se prête bien au journal intime. C’est un beau personnage auquel on s’attache progressivement dans le roman et qui l’amoureux par excellence.

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 44 min

      Oui, je pense aussi que c’est k’un des personnages auxquels cette forme correspond le mieux. Il est rès sensible et je l’imagine donc bien coucher sur le papier son ressenti tout au long de ces années…

  • Répondre Enigma 21 mars 2013 at 9 h 53 min

    J’ai le journal de Mr Darcy dans Ma PAL, s’il m’a plu je lirai aussi celui-ci =)

  • Répondre Alice 21 mars 2013 at 14 h 38 min

    Il faut vraiment que je publie mon avis. Je crois que je suis une des seules à avoir un avis mitigé mais c’est peut-être parce que je commence à me lasser du procédé étant donné que c’est tout de même le quatrième que je lis.

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 40 min

      Oui sans doute, au fond, c’est un peu toujours la même technique littéraire, donc la surprise s’émousse 😉 Est-ce que le Journal de Wentworth vaut le coup ?

      • Répondre Alice 26 mars 2013 at 9 h 22 min

        Honte à moi, je ne l’ai toujours pas lu alors qu’il est dans ma PAL depuis au moins deux ans! Je garde le meilleur pour la fin

        • Répondre Eliza 26 mars 2013 at 19 h 29 min

          Tu devrais le lire avant d’être complètement dégoûtée du genre !! lol

  • Répondre netherfieldpark 27 mars 2013 at 13 h 16 min

    Merci beaucoup de m’avoir citée! 😉 Très jolie chronique avec une belle analyse de ce roman. Vivement le journal de Mr Knightley qui devrait sortir chez Milady fin mai.

  • Répondre 2013 en livres | Passion Lectures & co 1 janvier 2014 at 15 h 18 min

    […] Grange Amanda, Le Journal du colonel Brandon […]

  • Laissez-moi un commentaire !