challenges lectures

Le secret de Lady Audley, Mary Elizabeth Braddon

24 janvier 2013

Le secret de Lady Audley, Mary Elizabeth BraddonPrésentation :

Le château des Audley fut jadis le théâtre d’un crime. Ce meurtre non élucidé est resté imprimé dans la mémoire des habitants du village comme une malédiction… Cette fatalité pèsera- t- elle sur les différents personnages du roman ? Car il est à peu près sûr qu’un sombre destin plane sur le baron Audley et sa très belle épouse. Effrayant, machiavélique, ce roman est à classer parmi la littérature à sensation d’Alexandre Dumas, de Wilkie Collins et de Dickens, annonçant les detective novels et les thrillers.

Ce que j’en dis :

Lorsque le baron Audley, veuf depuis plusieurs années, rencontre la jeune et ravissante Lucy Graham, nouvellement arrivée comme institutrice chez son médecin, il tombe profondément amoureux d’elle et ne tarde pas à l’épouser, malgré les réticences de sa fille, Alicia. Tout oppose les jeunes femmes : tandis qu’Alicia est impulsive et fière, Lady Audley est douce, discrète et charmeuse avec son époux. En parallèle, le neveu du baron, Robert Audley, avocat à Londres, retrouve un vieil ami : George Talboys revient tout juste d’Australie retrouver sa femme et son fils, qu’il avait laissés trois ans auparavant pour chercher fortune. Mais à son arrivée, Talboys apprend que sa femme Helen vient de mourir. Désespéré et plein de remords, il décide de laisser son fils aux soins de son grand-père. Pour lui changer les idées, Robert Audley lui propose d’aller rencontrer la belle Lady Audley. C’est lors de ce voyage que Talboys disparaît mystérieusement. D’abord vexé que son ami ait quitté le pays sans l’en avertir, Robert Audley finit par croire qu’il a été assassiné… Il décide de mener l’enquête.

Il ne s’agit pas ici d’un roman policier au sens strict du terme puisqu’on soupçonne très vite le noeud de l’intrigue et les personnes impliquées, même si les détails ne seront révélés qu’à la fin. L’auteur utilise pourtant pour nous tenir en haleine un truc désormais bien connu, qui consiste à nous faire savoir que le héros trouve des indices et formule des hypothèses, sans pour autant nous en révéler le contenu… ce qui s’avère très frustrant. La force du récit réside aussi dans l’ambiance mystérieuse qui plane sur le château Audley : un grand manoir presque inoccupé, dont les murs sont mangés par le lierre, des arbres tordus battus par le vent, une grande arche en pierre délimitant l’entrée du domaine, sans compter le voyage de Robert dans la famille Talboys, encore plus sombre et inquiétante… de nombreuses descriptions sont directement issues du genre gothique. Au milieu de cet univers angoissant, Robert Audley détonne par sa nonchalance : il n’a jamais rien fait de sa vie, il est plutôt paresseux, ou flegmatique, comme on voudra. En tout cas, sa nature le pousse plutôt à l’indolence et c’est bien contre son gré qu’il se sent obligé de remuer ciel et terre pour retrouver son ami. Il va donc beaucoup évoluer au cours du roman et prendre progressivement le contrôle de sa vie. Face à lui, sa cousine Alicia, impétueuse, nous attendrit par l’amour sans espoir qu’elle porte à Robert, qui s’exprime notamment par des accès de colère et de jalousie envers sa belle-mère. Car Robert est rapidement fasciné par Lady Audley, sa grande beauté, son charme ravageur, dont il pressent qu’elle cache quelque chose. Le titre du roman, à cet égard, est très explicite et ne nous décevra pas ! Lady Audley et Robert, qui nous semblent au début inoffensifs, se révèlent petit à petit les plus féroces dans la bataille qui va se jouer.

Challenge Au service de...Ce que j’en fais :

Très belle découverte que ce roman mi-polar, mi-gothique : un magnifique roman d’ambiance pour une soirée d’hiver ! Il est sûr que cette oeuvre a un peu vieilli (ou souffre d’une lecture à la suite alors qu’elle paraissait en feuilleton) mais cela lui a conféré à mes yeux un supplément de charme suranné. Je remercie infiniment Shelbylee qui m’a offert ce livre au cours de notre swap :). Cette lecture est ma deuxième participation au superbe challenge « Au service de » de The Frenchbooklover, et rentre aussi dans le challenge victorien d’Arieste !

Ils en parlent aussi :

  • Titine :  » j’ai trouvé très originale la forme de suspense créée par Mary Elizabeth Braddon »
  • ClaudiaLucia : « Le secret de lady Audley est moins original mais bien mené et écrit d’une plume alerte »
  • Hydromielle : « un agréable moment de lecture »
  • Keisha :  » Suspense, rebondissements multiples, coïncidences, disparitions, crimes, tout est présent pour le bonheur de l’amateur de thrillers victoriens. »
  • et sur Babelio

Je vous recommande :

18 commentaires

  • Répondre les Livres de George 24 janvier 2013 at 7 h 20 min

    J’ai lu ce roman il y a plusieurs années et c’est terrible mais je ne m’en souviens plus du tout, juste du fait que je l’avais beaucoup aimé, ce qui est déjà pas mal ! Faudrait-il le relire ? ou lire les autres romans de Braddon qui sont dans ma PAL ?

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 18 min

      Je penche plutôt pour découvrir d’autres romans d’elle !! Il paraît que La trace du serpent est très bien 🙂

  • Répondre alexmotamots 24 janvier 2013 at 8 h 16 min

    Avec un billet comme ça, je ne peux qu’être tentée.

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 18 min

      Chouette, j’ai réussi mon coup alors 😉 !!

  • Répondre Hydromielle 24 janvier 2013 at 9 h 32 min

    Un bon souvenir ce roman

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 19 min

      Oui je n’en garderai pas un souvenir impérissable, mais c’était un bon moment !

  • Répondre Bianca 24 janvier 2013 at 12 h 02 min

    Je le note ! C’est une auteure que je souhaite lire cette année et je sens que ce roman-ci va me plaire

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 20 min

      Oui j’avais très envie de découvrir aussi cet auteur !

  • Répondre titine75 24 janvier 2013 at 15 h 11 min

    Je suis d’accord avec toi, les romans de Mrs Braddon ont un charme suranné très plaisant et l’ambiance gothique est parfaitement rendue.

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 21 min

      Tout à fait !! Les romans victoriens ont un vrai pouvoir pour nous entraîner dans leur univers 😉

  • Répondre Arieste 24 janvier 2013 at 16 h 55 min

    ton billet est très tentant, je note cet auteur et ce livre 🙂

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 18 h 22 min

      Je l’ai découverte grâce aux blogs, of course ! D’ailleurs, ça compte aussi pour ton challenge victorien 😉 je vais l’ajouter !

  • Répondre Challenge « Au service de…  et challenge Myself ! « Passion Lectures 24 janvier 2013 at 19 h 19 min

    […] mais j’ai en fait déjà commencé avec La Dactylographe de Mr James, de Michiel Heyns et Le Secret de Lady Audley, de Mary Elizabeth Braddon. J’ai aussi prévu de lire (et revoir) Les Vestiges du jour, de […]

  • Répondre Shelbylee 24 janvier 2013 at 19 h 38 min

    Définitivement, je le lirai cette année ! Je suis très contente que tu aies apprécié ta lecture 🙂

    • Répondre Eliza 24 janvier 2013 at 19 h 38 min

      On dirait que ta stratégie de nous faire essayer des romans à ta place a bien fonctionné !! :p

      • Répondre Shelbylee 24 janvier 2013 at 20 h 13 min

        Oui je suis très fière de moi sur ce coup-là ! Je recommencerai 😉

  • Répondre Challenge victorien : le récapitulatif final (et tirage au sort) | Au coeur de mes lectures et mes rêveries 31 mai 2013 at 19 h 33 min

    […] Eliza : De grandes espérances, Miss Mackenzie, Quelle époque !, Middlemarch, Le secret de Lady Audley […]

  • Répondre 2013 en livres | Passion Lectures & co 1 janvier 2014 at 15 h 17 min

    […] Braddon Mary Elizabeth, Le secret de lady Audley […]