lectures

L’Énigme des Blancs-Manteaux, Jean-François Parot

21 mars 2013

L'Enigme des Blancs-Manteaux, Jean-François ParotPrésentation :

Paris, janvier 1761. Nicolas Le Floch, un jeune homme natif de Guérande, débarque dans la capitale, écarté de sa Bretagne par son tuteur. Après un passage au couvent des Carmes, le jeune Le Floch va apprendre le métier de policier sous la houlette de M. de Sartine, le lieutenant général de police de Louis XV, chargé des affaires spéciales. Le Floch va devoir faire très vite ses preuves et apprendre le prix du silence et du secret. Sa première enquête criminelle va le plonger dans le monde interlope de la corruption, du jeu, des intrigues crapuleuses et d’une conspiration contre la vie du roi.

Ce que j’en dis :

Le jeune Nicolas Le Floch, notaire à Rennes, est arraché à sa Bretagne natale et envoyé à Paris pour y chercher un emploi. Avec la recommandation de son parrain, le marquis de Ranreuil, il rencontre M. de Sartine, le lieutenant général de police du Roi, qui le confie à la charge du commissaire Lardin, pour le suivre dans ses enquêtes et faire son apprentissage. Mais lorsque Lardin disparaît, Sartine confie l’enquête à Nicolas. Ce dernier, malgré son jeune âge et son inexpérience, comprend qu’il ne peut pas échouer s’il veut faire sa carrière. Secondé de l’inspecteur Bourdeau, il se lance à la recherche du commissaire d’un bout à l’autre de Paris, croisant sur son passage un chirurgien de marine pas très clair, un bourreau au coeur sensible, une veuve joyeuse, une tenancière de maison close, un tartuffe, bref, une galerie de personnages hauts en couleurs au milieu desquels Nicolas devra garder la tête froide. Surtout quand il apprend que l’affaire a une importance bien plus grande aux yeux du Roi que la simple disparition d’un commissaire de police. L’affaire est complexe et les méandres nombreux avant de parvenir à sa résolution.

Avec un plaisir non dissimulé, l’auteur nous emmène à la suite de ce héros dans les rues sombres et malfamées de la capitale. La jeunesse de Nicolas et le mystère qui entoure à la fois son départ de Bretagne et la protection de Sartine font de ce premier roman un vrai roman d’apprentissage : parfois naïf, parfois plein de morgue, Nicolas trébuche au milieu des usages du monde, mais se relève bien vite. Le style chatoyant et bien maîtrisé du XVIIIe siècle est un puissant vecteur d’immersion dans ce roman. Ajoutez à cela qu’il se passe en février dans un Paris crissant sous la neige, et que c’était aussi le cas ces dernières semaines lors de ma lecture ! Le seul bémol se situe à mon avis dans certains passages où l’auteur veut absolument nous montrer l’étendue de ses connaissances sur cette époque : que ce soit le bourreau Samson qui confie avec force détails à un inconnu ses sentiments lors de la mort du régicide Damiens, ou bien les cuisinières qui tiennent à tout prix à nous faire partager les recettes de leur façon, ou encore la manière toute « Poirotienne » qu’a Nicolas de résoudre l’enquête en convoquant tout le monde dans la même pièce… Mais je mets cela sur le compte d’un premier roman, et nul doute que les suivants seront exempts de ces maladresses.

Ce que j’en fais :

logo-nicolas-le-floch

A l’occasion de la parution de L’enquête russe, le 11e tome des aventures de Nicolas Le Floch, de Jean-François Parot, Syl a eu l’excellente idée de nous proposer de lire ces romans depuis le début. J’ai découvert il y a quelques années cette série qui est devenue l’un de mes classiques en roman policier historique. Il s’agit donc ici d’une relecture, mais effectuée avec tout autant de plaisir que la première fois !

Je suis cependant moins convaincue par l’adaptation télévisée : bien que réalisée avec soin et un souci des décors et des costumes, le héros m’insupporte. Impossible d’éprouver pour lui la sympathie qui se dégage du roman…!

Ce que j’ai écouté :

Pour m’accompagner dans l’enquête de Nicolas, j’ai écouté Orphée et Eurydice, un opéra créé par Gluck en 1762, à Vienne. En 1774, invité par la dauphine Marie-Antoinette à Paris, il en écrivit une version française. Je vous conseille surtout l’ouverture et la première scène, magnifique et tragique évocation d’Orphée recherchant Eurydice dans les bois.

Ils en parlent aussi :

  • Adalana : « J’ai passé un bon moment mais je reste à convaincre »
  • MissLéo : « Une belle découverte ! »
  • Shelbylee : « A part les quelques reproches mineurs que j’ai pu émettre, je suis absolument sous le charme. »
  • Syl : « L’intrigue est bien amenée, surprenante, captivante et le côté historique est passionnant.« 

Je vous recommande :

22 commentaires

  • Répondre Matilda - Caprices 21 mars 2013 at 14 h 02 min

    J’hésite toujours à lire cette série, je ne sais pas trop pourquoi, je me donne l’excuse d’en trouver un d’occasion en bon état pour m’y mettre, mais définitivement je la découvrirais un jour.

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 42 min

      J’espère que tu t’y mettras, elle est vraiment très sympathique à lire ! C’est du très bon polar historique…

  • Répondre Bianca 21 mars 2013 at 14 h 26 min

    Je suis en train de le finir actuellement, mon billet paraitra demain. Je suis d’accord avec toi en tout cas concernant l’analyse, et c’est vrai que le personnage campé à l’écran est moins sympathique que celui de roman, un peu plus sombre mais pas inintéressant !

  • Répondre Alice 21 mars 2013 at 14 h 41 min

    J’avais lu le premier roman de cette série il y a un petit moment mais je n’avais pas particulièrement accroché! Mais avec tous vos billets, vos challenges et vos lectures communes, vous me donnez envie de retenter l’expérience.

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 39 min

      C’est le moment ou jamais de réessayer !!

  • Répondre Syl. 21 mars 2013 at 14 h 50 min

    J’ai écouté de la musique baroque.
    Comme je le disais à notre compagnonne de lecture Miss Shelbylee, quand j’aime, je ne suis plus objective. Ce roman m’a absorbée le temps de sa lecture et l’imagination était galopante !
    Tu es bonne pour le prochain… RV en avril !

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 38 min

      Merci chère Syl d’avoir organisé tout cela, je suis vraiment contente de pouvoir les relire !!

  • Répondre L’énigme des Blancs-Manteaux | Thé, lectures et macarons 21 mars 2013 at 14 h 58 min

    […] Nahe, Emma, Koali, Mrs. Pepys, Bianca, Touloulou, MissyCornish, Edith, Asphodèle, Miss Léo, Eliza, Lilousoleil, […]

  • Répondre Shelbylee 21 mars 2013 at 21 h 03 min

    Ce que j’aime dans les LC c’est de voir qu’on ne met pas les mêmes éléments en avant. Cela nous donne un autre point de vu sur le livre et c’est hyper sympa. A bientôt pour la suite !

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 29 min

      Oui, tu as raison, on a toutes retenu un angle différent ou des détails qui nous ont marqué, c’est ce que je trouve si enrichissant dans les LC (quand j’arrive à être à l’heure !!) :).

  • Répondre Alexandra 21 mars 2013 at 22 h 56 min

    J’avais ressenti un peu la même chose en le lisant : j’avais aimé, mais j’avais eu la sensation que l’auteur essayait de mettre le plus d’éléments historiques possibles — heureusement qu’il y avait les notes. Le début du deuxième m’enthousiasme peut-être un peu plus, mais j’avoue avoir vu tous les épisodes de la série avant de me lancer dans les romans et … Cette série est vraiment vraiment excellente, d’ailleurs !

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 28 min

      Je voulais justement revoir la série pour voir si mon avis changerait après avoir relu le livre 😉 Le deuxième est meilleur à mes yeux !

  • Répondre Adalana 22 mars 2013 at 2 h 24 min

    Je ne suis pas vraiment convaincue par ce premier tome mais je demande à voir la suite ! J’ai trouvé tous ces détails intéressants mais parfois superflus…

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 24 min

      Je viens de terminer le deuxième tome, les défauts que j’ai trouvés au premier ont complètement disparu du second, il reste une bonne enquête et une bonne plume ! J’espère que ça te plaira 🙂

  • Répondre Jean-François Parot – L’énigme des Blancs-Manteaux | Adalana's Imaginary World 22 mars 2013 at 2 h 26 min

    […] être encouragée par les autres participantes à cette lecture commune : Shelbylee, Lilousoleil, Eliza, Miss Léo, Nag, et bien entendu Syl. ! (je rajouterai les liens au fur et à […]

  • Répondre alexmotamots 24 mars 2013 at 10 h 48 min

    C’est la seule enquête de Nicolas Le Floch que j’ai lu, mais je n’ai pas accroché.

    • Répondre Eliza 24 mars 2013 at 17 h 23 min

      Qu’est-ce qui ne t’avait pas plu ?

  • Répondre L’homme au ventre de plomb, Jean-François Parot | Passion Lectures 19 avril 2013 at 14 h 22 min

    […] épisode des enquêtes de Nicolas Le Floch après L’énigme des Blancs-Manteaux. Jean-François Parot manie à un rythme effréné, mais avec brio, une galerie de personnages […]

  • Répondre Lectures de vacances | Passion Lectures 21 juillet 2013 at 18 h 35 min

    […] les lectures organisées par Syl avec cette troisième aventure de Nicolas Le Floch ! Déjà lus : L’énigme des Blancs-Manteaux & L’homme au ventre de […]

  • Répondre 2013 en livres | Passion Lectures & co 1 janvier 2014 at 15 h 18 min

    […] Parot Jean-François, Nicolas Le Floch #1 L’énigme des Blancs-Manteaux […]

  • Répondre Jean-François Parot | 10/18 9 juin 2014 at 13 h 51 min

    […] Passion Lectures […]

  • Répondre L'homme au ventre de plomb, Jean-François Parot - Lectures & co 8 novembre 2015 at 10 h 05 min

    […] épisode des enquêtes de Nicolas Le Floch après L’énigme des Blancs-Manteaux. Jean-François Parot manie à un rythme effréné, mais avec brio, une galerie de personnages […]

  • Laissez-moi un commentaire !