lectures

Mrs Parkington, Louis Bromfield

27 octobre 2014

Mrs Parkington, Louis BromfieldC’est chez Titine que j’ai noté ce livre et cet auteur il y a quelques mois. Je l’avais oublié, jusqu’à ce que, en panne de lecture depuis mon retour de vacances, je décide de laisser sa chance à ce roman. Et j’ai bien fait, ce fut un coup de cœur de la première à la dernière ligne !

New York, années 1940. Susie, l’aïeule de la famille Parkington, s’apprête à recevoir ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants pour Noël dans son riche appartement. Tous l’écœurent, ou presque. Héritiers d’une fortune immense, ils n’ont rien accompli de leurs vies et se considèrent au-dessus des lois et des hommes. Sauf peut-être Janie, cette jeune femme sensible et intelligente, que Mrs Parkington voudrait tant sauver des griffes de ses ternes parents. Cette fortune leur vient du major Parkington, le mari de Susie, redoutable homme d’affaires, financier retors, voire escroc, qui sut conquérir l’Amérique au temps de l’explosion du chemin de fer, des compagnies minières et de l’exploitation des richesses de ce continent inexploré.

5 bonnes raisons de lire ce roman :

  1. il est réjouissant de suivre les pensées d’une vieille dame qui a acquis la sagesse qu’apporte l’expérience de la vie et gardé malgré tout l’âme de cette jeune fille qui faisait les repas dans un hôtel délabré du Nevada. Voir avec ses yeux, c’est voir le monde avec plus d’acuité, plus d’intensité.
  2. c’est le portrait d’une femme libre, qui ne s’est jamais vraiment habituée ni soumise aux conventions de la haute-société new-yorkaise sur laquelle elle a régné et dont le sang s’échauffe encore à la vue d’un cowboy simple et vrai ;
  3. c’est le portrait d’une femme forte, qui est, malgré son âge, la colonne vertébrale de toute sa famille. Aucun d’entre eux ne peut prendre de décision sans la consulter, elle les soutient à bout de bras et force notre admiration. Véritable chef de clan, Mrs Parkington semble la seule à vraiment comprendre les changements du monde qui l’entoure et même si la lassitude peut l’envahir, elle n’y succombe jamais.
  4. c’est l’histoire du rêve américain, des générations qui suivent et dont on parle moins. Par le choix d’une narration alternant entre le présent et des épisodes de la vie de Susie, depuis sa rencontre avec le major, Louis Bromfield embrasse en un même récit l’ascension flamboyante du self-made man et l’aridité de ses descendants qui ont traversé leur vie sans épreuves ni obstacles. Les deux réponses à une question éternelle : l’argent peut-il apporter le bonheur ?
  5. enfin parce que les premières lignes vous enveloppent comme un bon bain chaud…

Il neigeait si abondamment qu’à travers les fenêtres et les rideaux le bruit des véhicules passant dans Park Avenue était à peine perceptible. Mrs Parkington était assise devant son miroir, une coupe de champagne à  portée de la main ; elle était heureuse de constater que, cette année, Noël serait un vrai Noël. […] On se sentait heureux rien qu’à voir les flocons descendre lentement dans les rues illuminées, on se souvenait du temps jadis, lorsque des traineaux sillonnaient la ville et qu’on entendait tinter les grelots des chevaux. […] Mrs Parkington, regardant les stries blanches des flocons, se souvenait… Elle avait quatre-vingt-quatre ans, sa santé était bonne ; chaque soir, avant de se mettre à table, elle prenait une coupe de Lanson ; quoi d’étonnant, dans ces conditions, qu’elle eût tant de souvenirs à évoquer ?

New York under the snow

Je vous recommande :

9 commentaires

  • Répondre Le Chat du Cheshire 27 octobre 2014 at 8 h 12 min

    Très tentée 🙂 !

  • Répondre titine75 27 octobre 2014 at 8 h 41 min

    Je suis plus que d’accord avec tes arguments. Ce roman fut un énorme coup de cœur pour moi aussi comme tu le sais. Il est superbement écrit et le personne de Mrs Parkington est si beau, si attachant. On aimerait en croiser plus souvent des romans aussi parfaits !

  • Répondre estellecalim 27 octobre 2014 at 9 h 31 min

    Je viens de le mettre dans ma PAL et je sens qu’au coeur de l’hiver, ce sera parfait 🙂

  • Répondre alexmotamots 28 octobre 2014 at 7 h 47 min

    Il semble idéal en cas de panne de lecture.

  • Répondre lorouge 31 octobre 2014 at 12 h 55 min

    Tu es le deuxième blog que je découvre aujourd’hui et j’adore ;0) L’extrait est superbe, surtout pour qui adore tant la neige et la période de Noël :0)

  • Répondre enigmathie 10 novembre 2014 at 16 h 15 min

    Je pense que ce livre devrait me plaire, je note. Merci pour ta superbe chronique! =)

    • Répondre Eliza 12 novembre 2014 at 7 h 22 min

      Mais de rien, merci de ton passage par ici 🙂

  • Répondre Joy Lunaire 15 février 2015 at 15 h 39 min

    J’adore les histoires de femmes fortes <3. Je note les références pour une prochaine lecture !

  • Répondre Tea time tag – Lectures & co 7 octobre 2015 at 7 h 56 min

    […] – Un livre qui t’as fait sortir d’une panne livresque… Mrs Parkington, de Louis Bromfield. Il m’a permis de remédier à près d’un mois pendant lequel […]

  • Laissez-moi un commentaire !