lectures

Nord et Sud, Elizabeth Gaskell

25 septembre 2011

Présentation :

Dans l’Angleterre victorienne du milieu du 19e siècle, la jeune et belle Margaret Hale mène une vie confortable auprès de ses parents, dans la paisible et conservatrice région de la Cornouailles. Son père, ministre paroissial, décide un jour de renoncer à l’Eglise et part vivre avec sa famille dans le Nord de l’Angleterre. Margaret se retrouve alors plongée dans le monde industriel, ses duretés et sa brutalité. Au contact des ouvriers, la conscience sociale de la jeune fille va s’éveiller et la transformer radicalement.

Fille et femme de pasteur, Elizabeth Gaskell est née en 1810. Romancière des problèmes sociaux, elle est s’inscrit dans la lignée de Charles Dickens, George Eliot et Charlotte Brontë. Elle a occupé une place importante sur la scène littéraire victorienne.

Ce que j’en dis :

Adoré par toute la communauté austenienne, presque autant qu’Orgueil et Préjugés, ce roman assez méconnu est un petit bijou. Margaret Hale, fille d’un pasteur élevée à Londres, quitte le Sud où elle a passé son enfance, pour s’installer à Milton (très probablement inspiré par Manchester). La jeune fille arrive dans le Nord non seulement totalement étrangère à la vie industrielle qui s’y mène, mais aussi entourée d’un parfum de déshonneur, car son père a quitté l’Eglise pour se faire professeur. Sa rencontre avec John Thornton, dirigeant une manufacture de tissus issu d’une vieille famille de la région, sera d’abord explosive. Si le chemin emprunté par les deux héros ressemble fort à celui d’Elizabeth Bennett et Mr Darcy (orgueil d’un côté, préjugés de l’autre), Margaret et Thornton devront passer par des épreuves plus douloureuses et reflétant pour l’auteur la dure réalité d’une époque et d’un pays en pleine transformation. Transformation qui se prolonge chez Margaret, puisqu’elle va considérablement changer pendant le roman, faisant de celui-ci un vrai roman d’apprentissage à la Dickens.

L’intrigue fait appel à de nombreux personnages secondaires, notamment parmi les ouvriers de la manufacture, et l’auteur fait la part belle aux conflits entre ouvriers et patrons, aux premières grèves, sans jamais tomber dans l’ennui ni le pathos. La richesse des caractères, la finesse de l’analyse des personnages, l’humour avec lequel elle traite ses deux héros, les éloignant sans cesse dès qu’ils semblent se rapprocher, font de ce roman une lecture passionnante et passionnée, un véritable chef-d’œuvre de la littérature anglaise.

Ce que j’en fais :

Une magnifique découverte, un véritable choc, au point que je n’ai pas pu lire autre chose pendant plusieurs jours (La Délicatesse de Foenkinos en a beaucoup souffert et a fini à la poubelle…), ce livre est désormais sur ma table de nuit !

Le lendemain, je me suis précipitée sur l’adaptation de la BBC, qui, malgré son éloignement du livre pour les deux scènes principales (la rencontre et la scène finale), est un film magnifique, reflétant très bien l’atmosphère contrastée du roman. Il semble que pour certaines Richard Armitage soit devenu le Colin Firth du XXIe siècle. Je n’irai pas jusque là ! mais sa beauté ténébreuse est parfaite pour son personnage. Autre belle surprise du film : la musique intimiste de Martin Phipps est une merveille de délicatesse et de romantisme par sa capacité à sublimer les sentiments des personnages. Le DVD sortira en français le 2 novembre prochain !

Ils en parlent aussi :

Ed. Points, coll. Les Grands Romans, 685 p., 8,50€

Je vous recommande :

17 commentaires

  • Répondre La délicatesse, David Foenkinos « Passion lectures 28 septembre 2011 at 21 h 03 min

    […] : je soupçonne cependant que la lecture de Nord & Sud, juste avant, ait balayé toute mon indulgence vis-à-vis de ce […]

  • Répondre Alice 29 septembre 2011 at 17 h 17 min

    Ah j’ai déjà envie de le revoir, de le relire!!! Il faut que je me l’achètes en français parce qu’en anglais j’ai quand même un peu galerée!! Je brûle de découvrir ses autres romans… Je ne comprends pas qu’on ne la trouve pas plus facilement!!!!

    • Répondre Eliza 29 septembre 2011 at 17 h 30 min

      Avec le DVD français qui sort dans un mois c’est l’occasion ou jamais de le relire 🙂 Pour les autres, complètement d’accord avec toi, je comprends pas qu’ils n’existent même pas en poche !!! Faut envoyer un mail chez Folio 😉

      • Répondre Alice 29 septembre 2011 at 19 h 50 min

        Ahhhhhhhhhhh j’avais oublié la sortie du DVD français!!!!!!! Hiiiiiiiiiii (oui, je suis un peu hystérique!!!). Trop bien!!! Et tu as raison, faisons une pétition à Folio 😉

  • Répondre Asphodèle 2 octobre 2011 at 18 h 36 min

    Devant tant de passion, je m’incline et je note ! 😉

    • Répondre Eliza 2 octobre 2011 at 19 h 02 min

      J’attends donc avec impatience plein de billets sur Elizabeth Gaskell ! J’espère vraiment que tu auras le même coup de coeur que moi 🙂

  • Répondre Titine 7 octobre 2011 at 8 h 45 min

    Un chef-d’oeuvre, il n’y a pas d’autres mots pour qualifier ce roman ! C’est de mes romans préférés, tant de finesse psychologique, tant d’épaisseur rendent les personnages si attachants. Et j’apprécie également beaucoup l’étude des milieux ouvriers de l’époque qui est très juste.

    • Répondre Eliza 7 octobre 2011 at 10 h 58 min

      Heureuse de voir que ça t’a toi aussi beaucoup marqué !! En as-tu lu d’autres de Gaskell ?

  • Répondre Titine 17 octobre 2011 at 9 h 44 min

    J’ai également lu « Femme et fille », « Les confessions de Mr Harrison » et je viens de terminer « Cranford ». J’ai tout aimé et je te les conseille chaleureusement !

  • Répondre Eliza 17 octobre 2011 at 9 h 51 min

    Je viens de m’acheter Cranford, mais j’ai déjà commencé des Balzac pour le challenge de Marie, alors il va falloir que je patiente un peu !!! trop dur…..

  • Répondre Nord & Sud en DVD ! « Passion lectures 11 novembre 2011 at 10 h 05 min

    […] et le film ont été mon plus gros coup de cœur de l’été. J’en avais déjà parlé ici, je n’attends désormais plus que la musique […]

  • Répondre Downton Abbey, saison 1 « Passion Lectures 5 octobre 2012 at 21 h 46 min

    […] c’est un sans faute ! Je n’en changerais pas un seul : Brendan Coyle (qui jouait dans Nord & Sud, d’Elizabeth Gaskell) est excellent dans le personnage mystérieux de Bates, tandis que Hugh Bonneville (aussi vu dans […]

  • Répondre Challenge « Les 100 livres à lire  | «Passion Lectures & co 26 octobre 2013 at 17 h 08 min

    […] Nord et Sud, Elisabeth Gaskell […]

  • Répondre Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres ! 22 avril 2014 at 5 h 07 min

    […] Miss Léo – Valou – Céline – Magicetincelle – Eliza  […]

  • Répondre Une année de lectures… | Passion Lectures & co 4 janvier 2015 at 15 h 17 min

    […] amoureux de Sylvia, d’Elizabeth Gaskell : vous savez comme j’ai aimé Nord et Sud et Cranford et Ruth. Alors, une nouvelle traduction d’Elizabeth Gaskell et je me jette […]

  • Répondre Une année de lectures… – Lectures & co 2 septembre 2015 at 6 h 09 min

    […] amoureux de Sylvia, d’Elizabeth Gaskell : vous savez comme j’ai aimé Nord et Sud et Cranford et Ruth. Alors, une nouvelle traduction d’Elizabeth Gaskell et je me jette […]

  • Répondre Tea time tag – Lectures & co 7 octobre 2015 at 7 h 57 min

    […] que tu la recommandes à tout le monde… En dehors de la blogosphère, je parle beaucoup de Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell, un roman magnifique et injustement méconnu ! Je conseille aussi […]

  • Laissez-moi un commentaire !