lectures

Père, d’Elizabeth von Arnim

5 septembre 2014

Père, d'Elizabeth von ArnimLorsque la jeune, mais plus si jeune (33 ans), Jennifer découvre un matin dans son salon la jeune, vraiment jeune (20 ans) nouvelle épouse de son père, les perspectives de son quotidien s’en trouvent complètement chamboulées. Depuis dix ans, depuis la mort de sa mère, elle a promis de s’occuper de son père et lui a consacré son temps chaque jour, jusqu’à accepter de renoncer à avoir sa propre vie. Car Père, cet écrivain si célèbre – mais malheureusement si peu lu – a fait de sa fille unique son secrétaire et le soutien nécessaire de ses vieux jours. Jusqu’à ce que…

Jusqu’à ce qu’une belle-mère apparaisse à Jennifer comme tombée du ciel pour s’occuper à son tour de Père. N’est-il pas nécessaire pour elle de laisser seuls les époux ? N’est-il pas temps enfin de vivre sa propre vie ? Ni une, ni deux, Jennifer s’éclipse de la maison familiale et part dans le Sussex à la recherche du bonheur. Elle qui n’a jamais quitté Londres ne rêve que d’un petit cottage à la campagne où elle pourra s’adonner au jardinage. Elle y fait la connaissance d’un jeune clergyman et de sa sœur, deux personnages hauts en couleurs qui vont venir bousculer son rêve bucolique.

De quiproquos en rebondissements, ce roman est une comédie réjouissante et délicieuse. On y rit franchement, de la naïveté de Jennifer, de la mauvaise foi de sa voisine, des désirs de « jeunesse » de Père. Elizabeth von Arnim fait preuve dans ce roman d’une réelle acuité pour aborder le thème de l’indépendance de la femme sous une forme presque picaresque. Jennifer, innocente et inconsciente de la vie malgré son âge, va faire en trois semaines un apprentissage accéléré des affaires du cœur et du balancement de celui-ci avec la raison.

Une bien jolie surprise aux couleurs acidulées, qui confirme à mes yeux tout le talent de cette auteur trop méconnue.

 

Un mot pour finir sur l’édition Archipoche : je suis sincèrement reconnaissante à cet éditeur de notre offrir des perles rares de la littérature anglaise, mais l’édition est truffée de coquilles, ce qui est très désagréable !

Je vous recommande :

15 commentaires

  • Répondre titine75 5 septembre 2014 at 6 h 33 min

    Je ne suis pas fan des éditions Archipoche pour les raisons que tu donnes et aussi pour des traductions bien souvent datées. Mais il est vrai que cette maison d’édition permet de lire des classiques oubliés et j’ai bien entendu très envie de lire celui-ci.

    • Répondre Eliza 6 septembre 2014 at 8 h 41 min

      Je te le conseille, il se lit vite, et il est quand même rare que je ris devant un livre :p !

  • Répondre Le Chat du Cheshire 5 septembre 2014 at 6 h 49 min

    J’ai déjà lu plusieurs livres de cette auteure, mais pas encore celui-ci qui me fait très envie !

    • Répondre Eliza 6 septembre 2014 at 8 h 43 min

      Je recommande sans hésiter si tu aimes déjà von Arnim !

  • Répondre Bianca 5 septembre 2014 at 15 h 56 min

    Je n’ai pas encore lu cette auteure mais ton billet donne envie de découvrir ce titre !

  • Répondre Valou 5 septembre 2014 at 15 h 59 min

    Mais je ne connaissais pas du tout cet auteur… Le sujet me plait beaucoup. C’est mal de nous tenter comme ça !
    Mais comment ça se fait que ce nom d’auteur est inconnu ??

  • Répondre maggie 5 septembre 2014 at 17 h 06 min

    Même si la traduction laisse à désirer ce note ce titre qui me tentait déjà !

  • Répondre alexmotamots 5 septembre 2014 at 19 h 35 min

    Il a l’air pas mal. Malgré les coquilles, je suis tentée.

  • Répondre Claire 5 septembre 2014 at 20 h 40 min

    Ton billet donne très envie de se plonger dans le roman. Mais je crois que je commencerai quand même ma découverte de cette auteure par Avril enchanté que j’ai dans ma PAL;

  • Répondre Karine:) 5 septembre 2014 at 22 h 32 min

    Il me tente très très beaucoup. Surtout si tu dis que c’est une comédie. J’aime l’humour un peu caustique de von Arnim.

  • Répondre Laure Micmelo 7 septembre 2014 at 18 h 50 min

    Tu fais très envie !

  • Répondre Hubert-P LETIERS 12 septembre 2014 at 8 h 54 min

    J’ai eu l’occasion de découvrir cette auteure dans Avril enchanté et j’ai bien envie de me mettre à celui-ci, malgré les coquilles que je t’accorde, sont énervants à bien des points.

    • Répondre Eliza 22 septembre 2014 at 5 h 58 min

      Je l’ai préféré à Avril enchanté, donc je le conseille bien sûr !

  • Répondre Une année de lectures… | Passion Lectures & co 4 janvier 2015 at 15 h 17 min

    […] de cœur de l’année dont j’ai déjà parlé : La marche de Radetzky, de Philip Roth, Père, d’Elizabeth von Arnim, Le Siècle des Lumières, d’Alejo Carpentier, Adèle et moi, de […]

  • Répondre Une année de lectures… – Lectures & co 2 septembre 2015 at 6 h 09 min

    […] de cœur de l’année dont j’ai déjà parlé : La marche de Radetzky, de Philip Roth, Père, d’Elizabeth von Arnim, Le Siècle des Lumières, d’Alejo Carpentier, Adèle et moi, de […]

  • Laissez-moi un commentaire !